Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

ACTUALITES et EVENEMENTS

Retour
La FFAC a pris part à la consultation publique du PPA IDF

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

La FFAC a pris part à la consultation publique du PPA IDF

En octobre, nous vous avions invité à prendre part à la consultation publique mise en place pour la révision du Plan de Protection de l'Atmosphère (PPA) de l’Ile de France, en vous alertant sur une proposition particulière de ce plan qui incitait les communes d’Ile-de-France à étendre la Zone à Circulation Restreinte parisienne aux contours de l'A86, y interdisant à horizon 2020 la circulation des véhicules Crit’Air “hors classe”, 5, 4 et 3, soit 70% du parc actuel.

En espérant que vous ayez pu y apporter votre contribution, la FFAC a pris part, au nom de ses adhérents, à cette enquête publique en versant au registre sa propre contribution.

Nous nous sommes penchés sur les 25 défis et 45 actions proposées au gré des 550 pages de documents publics, étudiant tous les défis touchant au transport et décidant de nous exprimer au sujet du défi TRA4 ("Accompagner la mise en place de zones à circulation restreinte en Ile-de-France") et du défi TRA6 ("Accompagner le développement des véhicules à faibles émissions").

Cette réponse versée au registre de la consultation publique vous est accessible ici: goo.gl/ujW3Yu

Pourquoi nous opposer à ces deux “défis”?

Le Défi TRA4 revêt un caractère profondément antisocial, anti-écologique et inégalitaire déjà largement établi par l’expérience parisienne de la ZCR et qui sera largement amplifié en banlieue où la voiture pallie l’absence d’alternatives.

Le Défi TRA6 comprend deux "actions" distinctes auxquelles nous nous opposons tant que l’impact écologique réel d’un véhicule électrique ne sera pas établi en totale transparence. Il est inconcevable de soutenir son développement pour découvrir d'ici 5 à 10 ans qu'il s'agit d'un non-sens écologique, notamment lié à l'absence de recyclage des batteries. Il est inacceptable qu'une politique de stationnement valorisant les véhicules les "moins polluants" crée une nouvelle discrimination sociale à l’encontre de ceux qui disposent d’un véhicule non-récent, autrement dit les revenus modestes ou moyens.

Dans sa démarche constructive, la FFAC a attiré l'attention des commissaires enquêteurs sur les propositions qu’elle porte en matière de lutte contre la pollution en leur faisant part des 15 solutions intégrées à la pétition «Non aux vignettes Crit’Air et aux ZCR - Oui à de réelles solutions contre la pollution» qui a à ce jour recueilli 6812 signatures : https://www.change.org/p/non-aux-vignettes-crit-air-et-aux-zcr-oui-a-de-reelles-solutions-pour-lutter-contre-la-pollution.

Rappelons que notre première pétition contre l’instauration d’une ZCR à Paris avait recueilli 23 271 signatures versées, sous contrôle d’huissier, à la consultation publique préalable à la création de la ZCR parisienne, et dont la Mairie de Paris n’a tenu aucun compte illustrant ainsi son non attachement à la démocratie participative.

Précision technique, les Préfets n'ayant pas la compétence pour créer une Zone à Circulation Restreinte (ZCR), mais simplement une zone d'action définie en cas de pic de pollution, leur création relève des collectivités. Une ZCR ne peut donc pas être imposée par l’Etat. Il n'en demeure pas moins que cette enquête publique aura été une nouvelle opportunité pour faire passer notre opinion à ces collectivités, et ainsi leur faire comprendre que nous ne voulons pas de ces ZCR mais plutôt par exemple des parcs-relais, des transports collectifs attractifs et performants, une relocalisation de l'emploi au plus proche des bassins d'habitation, etc.

La balle est désormais dans le camp des commissaires enquêteurs qui auront la lourde tâche de synthétiser plus de 350 opinions diverses, aboutissant à une modification éventuelle du contenu de ce Plan de Protection de l'Atmosphère avant que sa révision ne soit arrêtée fin 2017 par l’ensemble des Préfets de département, le Préfet de police et le Préfet de la région.

Merci à tous ceux qui auront pris part à cette enquête publique, nous vous tiendrons bien évidemment au courant de ses suites qui lui sont données.

Le 17 novembre 2017,

Le bureau de la FFAC

Documents
icoPaperclip32Dark Observations FFAC - enquête publique PPA IDF.pdf
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
17.11 : carburant trop cher, manifestants trop volatiles

17.11 : carburant trop cher, manifestants trop volatiles

Suite aux appels lancés par des citoyens isolés à « bloquer le pays » le 17 novembre 2018,...

31 octobre 2018
VOIES SUR BERGES : LA LUTTE ANTI-POLLUTION PERD TOUT CRÉDIT

VOIES SUR BERGES : LA LUTTE ANTI-POLLUTION PERD TOUT CRÉDIT

Le 25 octobre 2018, la Mairie a remporté une maigre victoire en conservant son droit de fermer...

Stéphane COLONNA
31 octobre 2018
LA FFAC FAIT APPEL DU JUGEMENT SUR LA ZCR

LA FFAC FAIT APPEL DU JUGEMENT SUR LA ZCR

Par une requête déposée le 6 août 2018, la FFAC a fait appel du jugement du 11 juin 2018 par...

10 août 2018
FFAC vs Paris. Liberté, égalité, 0 - A. Hidalgo 1

FFAC vs Paris. Liberté, égalité, 0 - A. Hidalgo 1

Par un jugement rendu le 11 juin 2018, le Tribunal administratif de Paris a rejeté toutes les...

Le Bureau de la FFAC -
11 juin 2018
RESUME DE L'AUDIENCE DU 28 MAI 2018 (ZCR)

RESUME DE L'AUDIENCE DU 28 MAI 2018 (ZCR)

Au total, 11 requérants, dont 3 associations et 8 particuliers, ont formé un recours contre la...

Julien COSTANTINI
30 mai 2018
Recours contre la fermeture des voies sur berges

Recours contre la fermeture des voies sur berges

De tout temps, la circulation parisienne a davantage été synonyme d’anarchie que de ballade...

Julien COSTANTINI
21 mai 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus