Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

ACTUALITES et EVENEMENTS

Retour
Julien COSTANTINI
Le 21 mai 2018
Recours contre la fermeture des voies sur berges

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Recours contre la fermeture des voies sur berges

De tout temps, la circulation parisienne a davantage été synonyme d’anarchie que de ballade champêtre. Mais, dans sa volonté de réguler et de diviser chaque catégorie d’usager, la Maire de Paris a remplacé l’anarchie par un chaos dantesque.

Paris est aujourd’hui congestionnée comme jamais, avec tout ce que cela provoque comme pollution, nuisances sonores, stress et frictions entre les différents usagers de la voie publique.

Pourquoi ?

Car la Maire de Paris n’écoute rien, ni personne : elle modifie l’aménagement urbain en ne réfléchissant jamais, ni en termes de besoins, ni en termes de flux.

Et on se trouve aujourd’hui avec une voirie embouteillée à toute heure, jouxtant des pistes cyclables vides (voie Georges Pompidou, rue de Rivoli).

Les riverains, les commerçants, les usagers, les enquêteurs publics, et même le Tribunal Administratif de Paris ont appelé la Maire de Paris à plus de réflexion, à plus de concertation.

Rien n’y fait.

Seule la Préfecture de Police peut encore imposer quelques doléances, mais de manière extrêmement restrictive.

La fermeture des voies sur berges est le parfait emblème de cette politique.

L’annulation de cette fermeture en justice était un appel à réfléchir mieux, de manière pragmatique, en concertation avec les usagers et les habitants, en fonction des problématiques propres à Paris et sans se fonder sur des exemples étrangers (ce qui peut marcher là-bas ne fonctionne pas nécessairement ici).

Las. Plutôt que d’écouter, la Maire de Paris a choisi de faire perdurer cette fermeture sur un fondement légal choisi à l’emporte-pièce, qui permet uniquement de fermer les voies sur berges, mais n’autorise rien d’autre : ni parc, ni activités de loisirs, ni activités sportives. Rien. Bitumées elles étaient, bitumées devront rester les voies sur berges.

La Maire de Paris a créé une friche industrielle en plein cœur de Paris. Ni plus, ni moins.

Pour toutes ces raisons, la Fédération Française des Automobilistes Citoyens a décidé d’attaquer cette nouvelle fermeture, emblème d’une politique de mobilité parfaitement inadaptée à la ville.

3 axes majeurs sont développés :

  • - L’absence d’étude préalable à la fermeture, pourtant obligatoire lorsque le projet à des incidences sur l’environnement (que nul ne peut nier suite au report de la circulation sur d’autres voies beaucoup plus proches des habitants) ;
  • - Le détournement de pouvoir : cette fermeture a uniquement pour objet de faire obstacle à l’annulation de la précédente fermeture qui obligeait la Maire de Paris à rouvrir les voies à la circulation ;
  • - La disproportion entre l’objectif poursuivi, savoir protéger le patrimoine et développer le tourisme, et le moyen utilisé (la fermeture des voies) : la poursuite de cet objectif n’imposait pas la fermeture des voies, déjà aménagée sous la précédente mandature pour permettre une cohabitation pacifiée entre usagers, à tout le moins pas entièrement, la fermeture des 2 tunnels n’étant pas justifié par un intérêt patrimonial, encore moins par leur attrait pour les touristes.

Vous pouvez télécharger la copie de la requête au bas de cet article.

Notre recours sera examiné le 3 juillet 2018 à 10 h 00 au Tribunal Administratif de Paris.

L'AUDIENCE EST PUBLIQUE : TOUT LE MONDE PEUT Y ASSISTER

Pour venir au Tribunal Administratif :

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS
7 rue de Jouy - 75004 PARIS

Métro Saint Paul (ligne 1) ou Pont Marie (ligne 7)

Parking à proximité : parc Indigo Pont Marie, 48 rue de l'Hôtel de Ville

L'audience débutera par un rappel du dossier et des arguments des parties par le Tribunal.

Puis, le rapporteur public donnera lecture de ses conclusions (le rapporteur public est un magistrat qui donne un avis objectif en droit sur l'affaire, afin d'éclairer le Tribunal sur la décision à prendre).

Enfin, les parties présenteront tour à tour leurs observations orales sur l'affaire et en réponse aux conclusions du rapporteur public.

Le Tribunal rendra son jugement 2 à 3 semaines plus tard.

Documents
icoPaperclip32Dark Requête.pdf
1 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
FFAC vs Paris. Liberté, égalité, 0 - A. Hidalgo 1

FFAC vs Paris. Liberté, égalité, 0 - A. Hidalgo 1

Par un jugement rendu le 11 juin 2018, le Tribunal administratif de Paris a rejeté toutes les...

Le Bureau de la FFAC -
11 juin 2018
RESUME DE L'AUDIENCE DU 28 MAI 2018 (ZCR)

RESUME DE L'AUDIENCE DU 28 MAI 2018 (ZCR)

Au total, 11 requérants, dont 3 associations et 8 particuliers, ont formé un recours contre la...

Julien COSTANTINI
30 mai 2018
Zone à circulation restreinte : plaidoiries le 28 mai 2018 à 10 h 30

Zone à circulation restreinte : plaidoiries le 28 mai 2018 à 10 h 30

Un an après le dépôt de notre recours, il sera appelé à l'audience du Tribunal Administratif de...

Julien COSTANTINI
21 mai 2018
Nouveau recours contre la piétonisation des voies sur berge

Nouveau recours contre la piétonisation des voies sur berge

Par MT avec Floriane OlivierPublié le 17/04/2018 à 15:20Nouveau rebondissement dans la...

17 avril 2018
Automobiliste solidaire contre le stationnement payant motos : Pourquoi ?

Automobiliste solidaire contre le stationnement payant motos : Pourquoi ?

Pourquoi, automobiliste, participer à la manifestation contre le stationnement payant des motos...

18 mars 2018
La fermeture des voies sur berges annulée

La fermeture des voies sur berges annulée

La Mairie de Paris avait déjà subi plusieurs coups de semonces venant de la rue de Jouy sur son...

Julien COSTANTINI
21 février 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus