Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

ACTUALITES et EVENEMENTS

Retour
Automobiliste solidaire contre le stationnement payant motos : Pourquoi ?

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Automobiliste solidaire contre le stationnement payant motos : Pourquoi ?

Pourquoi, automobiliste, participer à la manifestation contre le stationnement payant des motos à Vincennes et Charenton ?

 

La FFAC appelle samedi 24 mars 14h ses adhérents et sympathisants, automobilistes et motards, à participer à la manifestation organisée par la Fédération française des motards en colère de Paris et Petite Couronne contre la mise en place d'un stationnement payant pour les 2 roues motorisés. Evénement ici : https://www.facebook.com/events/1566380173468969/

Les automobilistes sont-ils concernés ?

Etre automobiliste à Paris et en région parisienne en 2018, c’est être confronté à une difficulté bien connue de stationnement, accentuée par la volonté d’Anne Hidalgo de chasser en périphérie les stationnements autos de surface. Vincennes et Charenton sont les deux premières communes à vouloir mettre en place un stationnement payant des 2 roues et cela a trois conséquences évidentes pour les automobilistes qui doivent se montrer solidaires des motards (et ils sont les deux de plus en plus, se partageant entre un scooter et un auto) :

1. Faire payer le stationnement moto entraînera inévitablement la diminution rapide du nombre d'espaces de stationnement disponibles réservés aux autos. L’espace n’est pas infini en petite couronne. Un stationnement payant ne peut s’effectuer sur un trottoir, il sera donc forcément mis sur la voirie en supprimant allègrement les stationnements autos comme c’est le cas dans Paris (où la moto ne paye pas). Faire payer les uns pour rentrer de nouvelles ressources et faire dégager les autres.

2. Vincennes et Charenton sont les deux premières communes à initier ce mouvement, conséquence directe du durcissement du stationnement dans Paris, afin sans doute de se protéger d’un report de stationnement de Paris vers leur territoire. Ne doutez pas que cela fera école dans les autres communes d'Ile deFrance rapidement si personne ne réagit et vous serez prochainement touchés également. Personne n’est contre la libre circulation mais personne ne veut non plus assumer la construction d’infrastructures adaptées, de parkings relais en nombre. L’offre de la région Ile de France est ridiculement faible et n’augmente que trop peu face à la demande. Les communes laissées seules prennent le choix de durcir leur position. Cette politique se fait au détriment... du citoyen. Car en banlieue plus que dans Paris, sans stationnement, sans véhicule, pas d’économie.

3. La monétisation croissante de l'espace public est une démarche qui précédera sans doute l'extension des ZCR (zones interdisant aux véhicules jugés trop anciens de circuler) aux communes de la proche couronne après Paris. Car interdire de circuler + augmenter le prix du stationnement + diminuer l'offre des parkings de surface sont les trois armes dont feront usage les collectivités pour vous empêcher de circuler sur leur territoire dans un véhicule individuel en Ile de France. Quand dans le même temps, d'autres communes ayant besoin de clientèle, mettent en place des zones bleues et une tolérance pour les deux-roues qui restent un outil fluidifiant la circulation de tous...

N'oubliez pas enfin que plus nous avons de motards, de cyclistes et d’autres modes de déplacement que l’auto en ville, plus la circulation des automobilistes qui ne peuvent faire d'autre choix que leur auto, en sera fluide. Quand une piste cyclable est intelligemment implantée, nous la soutenons. Quand elle nuit sciemment à la circulation automobile, nous nous y opposons. De même, quand l’extension des stationnements motos se fait sans destruction de l’offre aux automobilistes, nous la soutenons. Quand elle se fait comme ici, à la fois pour faire payer les uns et chasser les autres, nous nous y opposons.

Petite manifestation mais grand enjeux derrière.

Informez vos voisins et amis de cette tendance et soyez fidèle au rendez-vous si vous le pouvez.

Cette manifestation se fera en moto et en auto, soit avec votre véhicule soit en co-voiturage si vous êtes sans véhicule ce jour là.

Départ de l'esplanade du château de Vincennes 14h, arrivée à l'hôtel de Ville de Charenton (Cette manifestation n’entre pas dans Paris.)

 

Citoyennement vôtre,

 

Le Bureau de la FFAC

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
#zoneàcirculationrestreinte #zcr #restrictionsdecirculation #touchepasàmonancienne #zcr #mobilite #deplacement #paris #villedeparis #hidalgo #critair #stationnement #fps #mairie #planclimat #discrimination #antisocial #manifestation
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Non, les vieilles voitures ne polluent pas plus que les nouvelles

Non, les vieilles voitures ne polluent pas plus que les nouvelles

Lecteur, te souviens-tu de cette infographie ?

Elle fut massivement diffusée sur Internet au...

Julien COSTANTINI
9 avril 2017
CRIT'AIR MODE D'EMPLOI

CRIT'AIR MODE D'EMPLOI

CRIT’AIR : MODE D’EMPLOI

Nous avons constaté, au gré de nos échanges, que les sanctions...

Julien COSTANTINI
4 juin 2017
Causeries au coin de la Caprice : des nouvelles de la ZCR parisienne

Causeries au coin de la Caprice : des nouvelles de la ZCR parisienne

L’année 2017 fut tellement riche en mesures anti-voitures et anti-motos qu’on en aurait presque...

Julien COSTANTINI
15 janvier 2018
LA 80 Obligatoire sur départementales ! Heu non. LE 80 km/h pas l'Audi !

LA 80 Obligatoire sur départementales ! Heu non. LE 80 km/h pas l'Audi !

ET UNE BONNE ANNEE !

L’année 2018 vient de commencer et, avant toute chose, la FFAC, et son...

Julien COSTANTINI
11 janvier 2018
Décryptage du discours de la Maire de Paris

Décryptage du discours de la Maire de Paris

Depuis le début de l’année, le Gouvernement est en ligne de mire pour sa décision d’abaisser la...

Le Bureau -
25 janvier 2018
Causeries au coin de la Caprice : des nouvelles des voies sur berges

Causeries au coin de la Caprice : des nouvelles des voies sur berges

Ce mercredi 7 février 2018, la FFAC s’est rendue au Tribunal Administratif de Paris pour ouïr...

Julien COSTANTINI
8 février 2018
Nouveau recours contre la piétonisation des voies sur berge

Nouveau recours contre la piétonisation des voies sur berge

Par MT avec Floriane OlivierPublié le 17/04/2018 à 15:20Nouveau rebondissement dans la...

17 avril 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus